… un son qui fait penser à des pétales de rose dansant dans les airs ….

Quand on frappe une cloche une fois à un endroit, c’est une « cascade » de timbres partiels différents qui retentit. Le spectre des timbres d’une cloche est complexe. Pour les enfants, une cloche fait « ding-dong ». Difficile de croire qu’un seul coup suffit à produire 50 timbres partiels différents. Et pourtant, c’est vrai !   Le secret des cloches GRASSMAYR réside dans leur tracé (forme de la cloche) particulier et leur fabrication. Le défi consiste à harmoniser les timbres partiels majeurs tant à l’intérieur d’une cloche que dans le carillon de plusieurs cloches. Ainsi, la structure des timbres d’une cloche octave se distingue pour l’essentiel par la tonalité (nominale) perceptible, l’octave basse, la première octave, la tierce, la quinte, l’octave supérieure, la duodécime, la double octave, la triple octave… Autre critère de qualité des cloches GRASSMAYR, est leur résonance intense (temps de persistance du son).

 

>> Geheimnis der Glocke als pdf

 

 

javscat.net
shitjav.com
sexspanking.org
scatlife.net
spanking-porn.org
javscat.net
shitjav.com
any-porn.net
its-porn.net